BNP Paribas envisage de s’allier à AgBank dans la gestion de fortune en Chine

BNP Paribas discuterait avec la banque chinoise Agricultural Bank of China (AgBank) pour créer une coentreprise (JV) de gestion de fortune en Chine continentale, a dévoilé l’agence Reuters. Une alliance qui pourrait permettre au groupe français de se renforcer sur le marché chinois, estimé à 19.000 milliards de dollars (16.000 milliards d’euros environ). BNP Paribas AM a déjà créé une coentreprise en Chine dans les fonds communs de placement et la nouvelle alliance envisagée avec Agricultural Bank of China Wealth Management lui permettrait d’accéder directement aux millions de clients particuliers d’AgBank.

La filiale de gestion d’actifs de la banque française détiendrait une majorité de la nouvelle société au côté de la filiale de gestion de fortune d’AgBank, ont précisé deux sources à l’agence de presse. Pour l’heure, BNP Paribas est déjà actif en gestion de fortune en Chine, notamment via ses structures à Hong Kong et à Shanghai.

BNP Paribas s’est refusé à tout commentaire. AgBank , troisième banque de Chine par les actifs, n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire formulée par courrier électronique.

Depuis 2019, Pékin autorise les sociétés étrangères de gestion d’actifs à être majoritaires dans des coentreprises de gestion de patrimoine avec des banques chinoises. Côté français, Amundi, qui avait initialement eu des discussions avec AgBank, s’est associé à Bank of China. Les américains JPMorgan ou Goldman Sachs ont également noué des accords ces derniers mois.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles du même thème

ETF à la Une

Contenu de nos partenaires

A lire sur ...