Christel Heydemann met Orange en ordre de bataille

le 13/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opérateur télécom annonce une nouvelle série de nominations dans l'équipe de direction. Avec le départ de quelques figures.

Christel Heydemann, la nouvelle directrice générale d’Orange (2022)
Christel Heydemann, directrice générale d’Orange.
(Orange)

Nouvelle salve de nominations pour l'opérateur télécoms historique. Cinq mois après sa prise de fonction, la directrice générale Christel Heydemann a officialisé plusieurs changements au sein de la direction générale.

Premier changement majeur, Stéphane Vallois, actuellement directeur général délégué d’Orange Bank, succèdera à Paul de Leusse en tant que directeur général de la banque à compter du 1er octobre 2022. Paul de Leusse quittera le groupe. En choisissant le numéro deux d'Orange Bank, Christel Heydemann opte donc pour le changement dans la continuité. Orange Bank revendique près de 2 millions de clients en Europe, et 800.000 clients pour Orange Bank Africa, lancé en Côte d’Ivoire en 2020. Mais Orange Bank souffre encore de pertes importantes, avec une perte nette consolidée de 166,2 millions d’euros pour l'année 2021, certes réduite de 13,5%.

Nouveau DRH

Orange se dote par ailleurs d'un nouveau directeur des ressources humaines, Vincent Lecerf, qui rejoindra l’entreprise dès le 17 octobre prochain et prendra ses fonctions à partir du 1er décembre 2022. Il intègrera en outre le comité exécutif. DRH depuis 2017 du spécialiste de la production et de la transformation des minéraux industriels Imerys, Vincent Lecerf succédera à Gervais Pellissier, qui continuera à conseiller la direction générale. En outre, ce dernier continuera de superviser Orange Espagne, considéré comme stratégique par le groupe.

Une autre historique du groupe, Béatrice Mandine, quittera ses fonctions à la fin du mois de septembre après 15 années passées au sein de la direction de la communication, de la marque et de l’engagement d’Orange. Elle sera remplacée «dans les prochaines semaines», indique l'opérateur télécoms, qui lui cherche encore un successeur

La division d'Orange en charge des marchés de gros et des réseaux internationaux (Wholesale & International Networks) change aussi de dirigeant. Jérôme Barré, directeur général, part à la retraite le 15 septembre 2022. Une période d’intérim sera assurée par Michaël Trabbia, Chief Technology and Innovation Officer d’Orange, qui conserve également ses fonctions actuelles, précise le groupe. 

Commentant ces nominations, Christel Heydemann, directrice générale d’Orange, citée dans le communiqué, a indiqué : «Ces nouvelles évolutions au sein de l’équipe dirigeante viennent renforcer la dynamique entamée il y a plusieurs mois afin d’assurer notre transformation et notre croissance.»

Une amorce de garde rapprochée

Une chose est sûre, cette deuxième vague de nominations au sein de la direction d'Orange depuis l'arrivée de Christel Heydemann n'est pas perçue, du moins pour l'heure, comme un bouleversement. «Il y a une relative continuité dans ces nominations, notamment au sein des principales entités d'Orange que sont Orange France - où elle garde sa directrice générale, Fabienne Dulac - ou WIN. Seule l'activité Orange Business Services évolue. Elle y a fait le choix de la jeunesse», commente Sylvain Chevallier, analyste chez Bearing Point. En mai dernier, elle y avait nommé Aliette Mousnier-Lompré, âgée de 39 ans.

Les marchés ont d'ailleurs modérément réagi à ces annonces. L'action Orange a clôturé en hausse de 1%, à 10,20 euros l'action, après avoir grimpé de 1,5%. Les investisseurs «attendent le nouveau plan stratégique, annoncé pour début 2023», ajoute Sylvain Chevallier. De fait, d'autres changements clés sont attendus lors de la présentation du nouveau plan stratégique du groupe pour les cinq années à venir, que la dirigeante avait annoncé pour début 2023 lors de l'assemblée générale du groupe, en avril dernier. 

Sur le même sujet

A lire aussi