Accélération des fermetures d’agences bancaires en France

le 26/04/2018 L'AGEFI Hebdo

BNP Paribas agence Paris avenue Opéra

Les fermetures d’agences bancaires vont s’accélérer en France. Selon une étude du cabinet Sia Partners, sous l’impact de la digitalisation, 12,6 % du réseau français fermera ses portes d’ici à fin 2020. La France comptera 32.500 agences à cette échéance, contre 37.261 en 2016. Néanmoins, cette diminution est relativement faible par rapport aux autres pays de l’Union européenne (UE), précise le cabinet, en indiquant qu’avec seulement 3 % de fermetures d’agence enregistrées entre 2012 et 2016 la France connaît le plus faible taux au sein de l’UE (hors Luxembourg). Le taux de l’ensemble de l’UE est de 13 % de fermetures entre 2012 et 2016 ; il a été de 24 % en Espagne sur la même période, contre 12 % en Allemagne et 11 % en Italie.

BNP Paribas détient le plus fort taux de fermetures, avec 10,7 % de son réseau physique entre 2012 et 2016, relève Sia Partners. Ce taux s’élève à 5,8 % à la Société Générale, à 5,2 % chez LCL, et il est de 2,1 % au Crédit Mutuel, de 1,1 % aux Banques Populaires, de 0,5 % aux Caisses d’Epargne et de 0,2 % au Crédit Agricole. « Les politiques de fermetures diffèrent entre les grands groupes français. Chez les groupes coopératifs, pratiquement aucune fermeture n’est annoncée. Au contraire, nombre projets de transformation digitale sont évoqués », observe le cabinet.

A lire aussi