L’Etat a déposé son OPA sur EDF

le 04/10/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'offre de rachat de l'électricien ressort sans surprise à 12 euros par action.

L'Etat français est actionnaire à 83,7% d’EDF
Le cours d’EDF cote légèrement sous le prix annoncé de 12 euros par action depuis plusieurs semaines.
(RK.)

Enfin ! Annoncée en juillet dernier et attendue depuis plusieurs semaines, l'offre publique d'achat (OPA) de l'Etat sur EDF est lancée.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a révélé mardi après la clôture de la Bourse parisienne que l'offre avait été déposée au prix de 12 euros par action et de 15,52 euros par océanes. Goldman Sachs et la Société Générale ont déposé cette offre pour le compte de l'Etat français, selon un document diffusé par l'AMF.

L'Etat français avait annoncé sa décision de nationaliser EDF en acquérant les 16,3% du capital qu'il ne détient pas encore en juillet dernier dans un contexte de crise énergétique, dont le coût est en partie supporté par l'entreprise publique, et de transition énergétique qui nécessitera d'importants investissements de long terme.

Seuil à 90%

Le prix de 12 euros par action proposé par le gouvernement a fait grincer des dents certains actionnaires minoritaires et notamment l’association Energie en actions, défendant les intérêts des salariés et anciens salariés actionnaires d’EDF. Le groupe avait été introduit en Bourse en 2005 à 32 euros par titre.

Pour pouvoir retirer l'action EDF de la Bourse, l'Etat devra obtenir au moins 90% du capital.

Le 29 septembre dernier, Emmanuel Macron avait déjà annoncé la nomination de Luc Rémont à la tête de l'énergéticien, en remplacement de Jean-Bernard Lévy.

A lire aussi