Renault pourrait transférer la majorité de ses parts dans Nissan dans une fiducie

Le constructeur renoncerait aux droits de vote attachés à plus de la moitié de sa participation dans le groupe japonais.
Nissan, constructeur automobile japonais
Depuis le début de l’année, l’action Renault grimpe de 4%.  -  Crédit Nissan.

Renault pourrait transférer plus de la moitié de la participation qu’il détient dans Nissan Motor à un fonds fiduciaire afin de la ramener à hauteur de celle détenue par le constructeur japonais dans son propre capital, a rapporté jeudi le Nikkei Asian Review selon Reuters.

Renault, qui détient 43% de Nissan, transférerait 28% du capital du constructeur japonais à un fonds fiduciaire. Le constructeur français posséderait alors 15% de Nissan.

Selon le journal, Renault renoncerait également aux droits de vote attachés aux actions transférées.

Un porte-parole de Renault s’est refusé à tout commentaire. Un porte-parole de Nissan n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

A la Bourse de Paris, l’action Renault était stable à l’ouverture jeudi matin.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles du même thème

Contenu de nos partenaires

A lire sur ...