L’offre bancaire d’Amazon pourrait faire un tabac auprès des jeunes

le 30/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Encore à l'état de rumeurs, les projets bancaires du commerçant en ligne répondent aux attentes des jeunes consommateurs.

Amazon
Amazon veut séduire et fidéliser les «millennials» avec une offre de compte courant.
(Bloomberg.)

L’offensive d’Amazon dans la banque de détail se précise, et elle a de quoi inquiéter les banques établies. Selon des sources proches citées hier par Bloomberg, l’e-commerçant serait bien en discussions avec JPMorgan et Capital One pour lancer auprès des adolescents une offre similaire à un compte courant. Ce projet avait été dévoilé début mars par le Wall Street Journal. L’offre serait un moyen d’atteindre cette clientèle souvent dépourvue de carte bancaire, qui réalise donc la majorité de ses achats en magasin, afin de la fidéliser en prévision de son futur pouvoir d’achat.

D’ailleurs, le géant de l’internet a déjà lancé une offre semblable à une carte de débit, Amazon Cash, permettant aux adolescents de payer en ligne et dans des commerces de proximité. Mais l’expérience client ne serait pas assez fluide. Le distributeur en ligne pourrait notamment s’inspirer du succès auprès des jeunes de l’offre Bluebird, lancée en 2012 par Walmart avec American Express, permettant de déposer de l'argent et de régler des factures par téléphone mobile, sans solde minimum, ni agios de découvert.

Ce type d’offre pourrait trouver son marché aux Etats-Unis. «Aujourd’hui, les banques n’offrent peut-être pas exactement ce que les ‘millennials’ [les 18-30 ans, nés à partir des années 80, aussi appelés Génération Y, ndlr] veulent ou ce dont ils ont besoin», commente auprès de Bloomberg une conseillère bancaire d’UBS travaillant avec des millennials fortunés. «Beaucoup de relevés mensuels ne donnent pas de conseils ni d’outils pour gérer [les données], analyser les dépenses et épargner».

Si l’offre les convainc, les jeunes devenus adultes pourraient garder Amazon comme banque principale. L’appétit est là, selon un sondage réalisé au troisième trimestre 2015 par Cornerstone Advisors auprès de 2.015 consommateurs américains âgés de 21 à 72 ans, détenteurs d’un smartphone et d’un compte bancaire. Le cabinet de conseil leur a demandé comment ils réagiraient si Amazon leur proposait un compte courant gratuit ; ou bien un compte facturé entre 5 et 10 dollars par mois associé à d’autres services, comme une assurance contre la casse de téléphone mobile et le vol d’identité, de l’assistance routière, de l’assurance voyage ou encore des promotions. Un quart des consommateurs ouvriraient le compte bancaire gratuit et un peu plus d’un quart envisageraient l’offre groupée. Cette dernière séduit particulièrement les jeunes : près de la moitié des trentenaires et plus d’un tiers des millennials dans leur vingtaine.

Sur le même sujet

A lire aussi