Six banques centrales s’allient pour évaluer leurs projets de monnaies numériques

le 21/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

 technologies financières
(DR.)

Alors que les principales banques centrales réfléchissent à la possibilité d'émettre leur propre monnaie digitale de banque centrale (MDBC), notamment la Banque de France, le Banque du Canada, la Banque d'Angleterre (BoE), la Banque du Japon (BoJ), la Banque centrale européenne (BCE), la Sveriges Riksbank et la Banque nationale suisse (BNS) ont annoncé mardi avoir créé, en collaboration avec la Banque des règlements internationaux (BRI), un groupe pour partager leurs expériences et leurs évaluations sur les projets de ce genre.

Ce groupe de travail doit servir à «évaluer les différents cas d'utilisation possible des MDBC, les choix économiques, fonctionnels et de conception technique - y compris concernant l’interopérabilité transfrontalière», et à permettre «le partager des connaissances s’agissant des technologies qui émergent». Il travaillera en collaboration étroite avec les institutions et les forums concernés - en particulier le Conseil de stabilité financière (FSB) et le Comité sur les paiements et infrastructures de marché (CPMI).

Le groupe sera coprésidé par Benoît Cœuré, responsable du pôle innovation de la BRI et ancien responsable des marchés de la BCE qui avait conduit le rapport du G7 sur les «monnaies numériques stabilisées» («stable coins») cet automne, et Jon Cunliffe, sous-gouverneur de la Banque d'Angleterre et président du CPMI. Il comprendra des représentants de haut niveau des institutions participantes.

Sur le même sujet

A lire aussi