Yomoni lève 5 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques

le 02/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le robo-advisor conserve le soutien du Crédit Mutuel Arkéa et de Iéna Venture. Il revendique 11,7 millions d’euros d’encours, 15 mois après son lancement commercial.

Yomoni lève 5 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques
Yomoni revendique 11,7 millions d’euros d’actifs gérés à fin 2016.
(Photo Yomoni.)

Près de deux ans après son premier tour de table, Yomoni réunit de nouveau ses soutiens de la première heure. Le robo-advisor, spécialiste de l’assurance vie investie en ETF (fonds indiciels cotés), annonce ce matin avoir levé 5 millions d’euros auprès du Crédit Mutuel Arkéa et de Iéna Venture, l’incubateur de la Financière de l’Echiquier, et auprès de son management. «Nos deux grands actionnaires sont à parité dans cette opération qui permet aussi aux trois dirigeants de Yomoni de se renforcer», explique Sébastien d’Ornano, le président de Yomoni. Cet ancien de la Financière de l’Echiquier a rejoint les deux fondateurs au capital. Les autres salariés ont bénéficié d’actions gratuites.

La société de gestion s’est finalement passé de nouveaux investisseurs de référence. «Nous avons cherché du smart money pouvant nous ouvrir une porte à l’international ou de nouveaux créneaux de distribution. Nous avons eu des retours positifs sur la maturité de notre solution, notamment de la part de fonds de capital-risque, mais à ce stade nous préférons continuer à nous concentrer sur notre développement sur le marché français», assure Sébastien d’Ornano, qui n’a pas eu recours à un intermédiaire pour sa levée de fonds. L’absence de nouveau partenaire serait néanmoins un choix par défaut, selon plusieurs sources de marché.

Les 5 millions d'euros levés «nous permettront de couvrir nos frais de fonctionnement pendant deux ans, et une partie de nos coûts d’acquisition de clients», explique Sébastien d’Ornano. La start-up ne précise pas si le Crédit Mutuel Arkéa et Iéna Venture ont apporté des fonds propres et/ou du quasi-capital (obligations convertibles) pour cette nouvelle enveloppe, qui s’ajoute aux 3,5 millions d’euros du printemps 2015.

Contrairement à ses concurrents Advize, WeSave ou Marie Quantier, Yomoni communique sur ses encours. A fin décembre, le site revendique 11,7 millions d’euros d’actifs gérés, contre 6 millions fin septembre 2016, lors du premier anniversaire de son lancement commercial. Il compterait « plus de 2.000 clients », soit un taux de conversion de 10% des 20.000 épargnants ayant complété leur profil en ligne.

Yomoni vise toujours le milliard d’euros d’encours en 2020, et 10.000 clients en 2018. Il proposera ce mois-ci un parcours simplifié de souscription d'assurance vie pour les enfants de ses clients. Il songe aussi à une application mobile et à une offre commune avec un agrégateur de comptes.

Sur le même sujet

A lire aussi