Bain Capital boucle l’un des plus gros LBO de 2010

le 21/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour 1,6 milliard de dollars, Styron, filiale de Dow Chemical, passe dans le giron du fonds. Deutsche Bank arrange une dette senior de 800 millions

Les LBO d’envergure redémarrent de l’autre coté de l’Atlantique. Pour 1,63 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros), Bain Capital a finalisé l’acquisition, annoncée en mars, de Styron, filiale spécialisée dans les plastiques de Dow Chemical. Le groupe industriel, qui cherche à se désendetter, conserve 7,5% du capital, avec la possibilité de porter cette participation à 15%.

Bain Capital, qui gère quelque 67 milliards de dollars d’actifs et dispose d’une équipe de plus de 300 professionnels dédiés à l’investissement et au développement des sociétés en portefeuille, était l’un des trois candidats en lice au second tour de l’appel d’offres. Les propositions d’Apollo et de TPG, autour de 1,5 milliard, se sont révélées inférieures à celle de Bain Capital. Styron, qui a généré près de 3,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2009, a principalement intéressé des investisseurs financiers, attirés par le caractère cyclique de l’activité.

Dans le cadre de cette opération, Deutsche Bank a mis en place un financement au sein de la société cible. D’une durée de six ans, le montage comprend 800 millions de dollars de dette senior (first lien), contre 675 millions de dollars initialement prévus, et intègre une ligne de crédit revolving de 240 millions de dollars. Styron n’a par ailleurs pas eu recours à de la dette second lien (dette intermédiaire), contrairement à ce qui avait été avancé auparavant.

Cette opération a été réalisée sur la base d’un multiple de 5,8 fois l’Ebitda de Styron, qui s’établissait à 280 millions de dollars en 2009, selon les analystes de Goldman Sachs. Ce qui constitue un niveau attrayant pour Dow Chemical.

A lire aussi