La chronique de l'actualité

Disney filme la revanche d’Hollywood contre la Silicon Valley

le 15/12/2017

Alexandre Garabedian

Alexandre Garabedian

L’empire Disney contre-attaque. Le propriétaire de la franchise Star Wars, vient de signer l’un des plus gros deals de l’histoire des médias et du divertissement avec le rachat des actifs cinéma et télévision de la Twenty First Century Fox. Valeur de la transaction ? 52 milliards de dollars, loin, très loin au-dessus de Pixar, Marvel et Lucas Films, les précédentes acquisitions de Disney.

A ce prix-là, le studio hollywoodien espère contrer la menace plus du tout fantôme de Netflix et d’Amazon. Avec leurs services de vidéo à la demande, les deux géants du net ne cessent de tailler des croupières aux acteurs traditionnels de la télévision et du câble. Ils investissent aussi des milliards de dollars pour produire des contenus exclusifs et ne plus dépendre seulement des grands studios. Disney souffre de ce changement radical dans l’économie de la télévision, à l’image de son bouquet de chaîne sportives ESPN, une ancienne vache à lait qui perd aujourd’hui des abonnés par millions. C’est pour cela que le géant d’Hollywood a annoncé le lancement d’une offre de streaming en 2019.

Avec le catalogue de Fox, où l’on trouve les X-Men et Avatar, le groupe enrichit son offre de contenus. Le nouvel ensemble pèsera 40% de l’industrie américaine du film. Disney devrait aussi mettre la main sur les chaînes payantes de Sky en Europe et leurs précieux droits sportifs. Le groupe accroîtra au passage son pouvoir de négociation face à ses distributeurs. Enfin, Disney deviendra majoritaire au capital de Hulu, une plate-forme de vidéo en ligne aux Etats-Unis.

Mais il faudra convaincre au préalable les autorités américaines de la concurrence, qui risquent de tiquer face au poids du futur groupe. Il faudra ensuite digérer cette acquisition sans se laisser distancer par Netflix. Or, Century Fox reste un acteur traditionnel confronté aux mêmes défis que son futur propriétaire. Attention, donc, pour Disney à ne pas basculer du côté obscur de la force.

Sur le même sujet

A lire aussi