L'interview

Emmanuel Maille : «Les medtech et la e-santé aiguisent l’appétit des investisseurs»

le 30/09/2022

Intervenant dans le cadre des Cercles de L’Agefi à Aix-en-Provence le 21 septembre dernier, Emmanuel Maille, directeur des accompagnements start-up pour le pôle de compétitivité santé Eurobiomed couvrant la région Sud PACA, a pointé l’intérêt grandissant des investisseurs pour les entreprises de la e-santé.

Portée par la crise sanitaire, la santé numérique «arrive en force» dans les portefeuilles des investisseurs, a expliqué Emmanuel Maille, représentant Eurobiomed.

Points forts des acteurs de la e-santé : leur capacité à arriver plus rapidement (que les biotech) à maturité et à offrir des perspectives de rentabilité à plus court terme. Segment moins récent du secteur de la santé, la medtech, qui regroupe les entreprises développant des dispositifs médicaux, continue de tirer son épingle du jeu.

La Bourse peu adaptée ?

«Elle a permis de très belles réussites entrepreneuriales et financières», a souligné Emmanuel Maille qui se réjouit de l’appétence marquée des investisseurs pour ce marché. En revanche, les acteurs de la biotechnologie peinent à convaincre. En cause notamment des parcours de développement des traitements plus longs que pour les autres segments de la santé et des perspectives de rentabilité plus incertaines.

Evoquant les différentes sources de financement permettant aux entreprises de la santé de financer leur R&D, Emmanuel Maille a fait part de ses réserves vis-à-vis de la Bourse. «Dans le monde de la santé, on parle très technologie. Seul un petit fragment des investisseurs va être intéressé par ces innovations et les comprendre», a-t-il estimé. Sans oublier qu’en Bourse, les investisseurs n’ont pas vocation à rester positionnés plusieurs années sur la même ligne. L’entreprise cotée doit donc être capable de délivrer de la valeur significative au fur et à mesure de son développement.

Sur le même sujet

A lire aussi