ING réfléchit à l’avenir de sa banque de détail en France

le 17/06/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

ING réfléchit à l’avenir de sa banque de détail en France
(ING)

Ca bouge dans la banque de détail en France. Alors que Cerberus est sur le point de reprendre HSBC France, la banque néerlandaise ING a annoncé jeudi avoir lancé un examen stratégique de ses activités de banque de détail en France, en précisant que cette revue ne concernait pas ses activités de banque commerciale dans le pays.

Présente dans la banque de détail en France depuis 2000, ING propose des comptes courants, crédits immobiliers, prêts à la consommation et produits d'investissement à environ 1 million de clients de sa banque en ligne.

ING France emploie 700 personnes, dont les deux tiers travaillent pour la banque de détail. En 2020, la branche française de la banque a publié des revenus de 266 millions d’euros, alors que le groupe, dans son ensemble, a affiché un produit net bancaire de 17,6 milliards d’euros. Sur la même période, ING France a perdu 46 millions d’euros avant impôts dans l’Hexagone, comparé à un revenu avant impôts de 3,8 milliards d’euros et un résultat net de 2,4 milliards d’euros pour le groupe.

L'issue de l'examen stratégique, quelle qu'elle soit, sera mise en oeuvre « conformément à la législation sociale et réglementaire en vigueur, en tenant compte des meilleurs intérêts de nos clients, employés et autres parties prenantes », a souligné ING dans un communiqué.

D'autres mouvements sont à attendre dans le secteur. Orange Bank a récemment annoncé être à la recherche d'un partenaire bancaire. Floa Bank, la banque de Casino, pourrait pour sa part rejoindre le giron de BNP Paribas.

Sur le même sujet

A lire aussi