Les nouveaux modes de négociation risquent de réduire la liquidité sur les actions

le 04/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Enchères périodiques et pratiques «dark» ont encore pris des parts aux marchés transparents.

Le volume d’échange sur les actions européennes a poursuivi sa baisse en 2019, d'environ 50 à 40 milliards d’euros/jours en moyenne, selon l’étude annuelle de Liquidnet. Et si la part des échanges officiellement non transparents est stable à 8-9%, les enchères de clôture ou périodiques ainsi que...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi