Dix institutionnels cherchent des gérants pour trois fonds climat

le 19/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Au total, 500 millions d’euros seront répartis entre deux fonds d’actions de 200 millions chacun et un fonds obligataire de 100 millions.

lutter contre le réchauffement climatique
Les sociétés de gestion devront proposer des méthodes innovantes pour intégrer la lutte contre le réchauffement climatique.
(Photo European Union /CE / Cristof Echard.)

Ce ne sera finalement pas un, mais trois fonds de place dédiés au climat que contribuera à créer la Caisse des Dépôts. L'institution, en collaboration avec EDF, et huit grands assureurs français (Allianz France, Aviva France, Axa France, BNP Paribas Cardif, CNP Assurances, Macif, Maif et la Société Générale Assurances) recherche des sociétés de gestion qui auront pour mission de «proposer des méthodes innovantes pour intégrer la lutte contre le réchauffement climatique dans la gestion financière», a-t-elle annoncé le 18 novembre.

Cette initiative est également soutenue par la Fédération française de l’assurance (FFA), l’Af2i (Association française des investisseurs institutionnels), l’AFG (Association française de la gestion financière) et Finance For Tomorrow. Elle donnera naissance à trois fonds «Ambition climat», qui totaliseront initialement 500 millions d'euros, dont environ 200 millions d'euros pour chaque fonds actions et 100 millions d'euros pour le fonds obligataire.

Une sélection
à deux tours

Deux fonds seront investis en actions européennes, le troisième en obligations européennes investment grade. Les sociétés de gestion peuvent se porter candidates à une classe d’actifs ou aux deux à la fois. Les fonds seront ouverts dès leur création à la souscription par d’autres investisseurs institutionnels.

Les sociétés de gestion qui postuleront seront sélectionnées par le comité de sélection des investisseurs en deux tours : six finalistes au plus seront retenus à l’issue d’un examen des dossiers de candidatures, à communiquer par les candidats avant le 31 décembre 2019. Les trois sociétés finalement retenues le seront à l’issue d’un second tour oral.

«Les sociétés de gestion devront mettre en œuvre dans les fonds une stratégie très ambitieuse d’alignement climatique avec les objectifs de l’Accord de Paris, avec un haut niveau de reporting et de transparence sur les méthodes utilisées à cette fin», explique la coalition. Cette dernière précise en outre que «la gestion des fonds devra viser un couple rendement/risque cohérent avec celui de la classe d’actifs, et une bonne diversification, notamment sectorielle, des portefeuilles».

Sur le même sujet

A lire aussi