Modèles économiques

La gestion d’actifs préfère rester dans l’ombre

le 24/02/2022 L'AGEFI Hebdo

La Banque des règlements internationaux veut limiter les risques systémiques posés par la gestion d’actifs.

La gestion d’actifs préfère rester dans l’ombre
La Banque des règlements internationaux, à Bâle, en Suisse.
(Bloomberg)
Ce n’est pas parce que le terme « shadow banking » est passé de mode que le sujet ne préoccupe plus les régulateurs. Témoin la Banque des règlements internationaux (BRI), qui alerte dans son dernier rapport trimestriel sur les risques systémiques liés à la gestion d’actifs. « De nombreuses...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi