Le Haut Comité de gouvernement d’entreprise demande des changements à Renault

le 19/05/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Haut Comité de gouvernement d’entreprise demande des changements à Renault

Le Haut Comité de gouvernement d'entreprise (HCGE) vient de faire connaître au PDG de Renault, Carlos Ghosn, et au président du comité des rémunérations, «ses recommandations concernant la prise en compte du vote négatif des actionnaires de cette société sur la rémunération du dirigeant». L'instance, qui s'était saisie du dossier, estime que le conseil «après consultation des principaux actionnaires pour mieux comprendre leurs attentes», doit «introduire des évolutions significatives du mode de rémunération, dans le sens des recommandations que le Comité a formulées». Mais il ne précise pas à partir de quand. 

L'ancien patron d'Hermès et président du comité des rémunérations de Renault, Patrick Thomas, a défendu l'attitude des administrateurs du constructeur dans la gestion du cas Carlos Ghosn. Le conseil fait face à de nombreuses critiques du monde politique et économique, dont celles du PDG de Total mercredi, pour être resté sans réaction.

«Je suis parfaitement conscient que le vote des actionnaires du 29 avril nous oblige, explique Patrick Thomas au Figaro, mais cela demande du temps. Le tempo du conseil n'est pas celui de l'opinion. Nous serons, dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois, en mesure de présenter de nouvelles modalités de rémunération pour l'année 2016 et les suivantes.»

Sur le même sujet

A lire aussi