PAI Partners prépare la vente de Kiloutou

le 25/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Lazard et Morgan Stanley viennent d'être mandatés pour engager la vente du loueur de matériel. PAI fait tourner son portefeuille alors qu'il lève un septième fonds.

Kiloutou, loueur de matériel
Kiloutou a dégagé un chiffre d’affaires de plus de 530 millions d’euros en 2016.
(Photo DR.)

PAI Partners continue d’animer le marché européen du leveraged buy out (LBO). Après avoir cédé ces dernières semaines IPH et ADB Safegate, le fonds de private equity s’apprête à lancer la vente d’une autre participation de son cinquième véhicule, le loueur de matériel Kiloutou. Il vient de mandater comme banques conseil Lazard et Morgan Stanley, a appris L’Agefi de plusieurs sources financières. Les intéressés ne font aucun commentaire.

Le processus de vente proprement dit ne devrait pas démarrer avant janvier 2018, indiquent ces mêmes sources. Cela fera alors sept ans que PAI Partners détient Kiloutou en portefeuille. Il avait repris l’entreprise en 2011 au fonds Sagard, qui avait réinvesti au capital. Le fondateur Francky Mulliez et les salariés détiennent quant à eux plus du tiers de la société. La transaction valorisait l’entreprise à 535 millions d’euros, soit 7 fois son Ebitda de l’époque. PAI avait fait une offre préemptive, damant le pion à l’Association familiale Mulliez.

Un septième fonds en préparation

Depuis, Kiloutou a grandi, notamment par croissance externe, alors que le marché de la location de matériel de chantier a connu un début de décennie poussif en raison du coup de frein de la construction. Le groupe a dégagé un chiffre d’affaires de plus de 530 millions d’euros en 2016. Il espère afficher un résultat d’exploitation (Ebitda) compris entre 190 et 200 millions d’euros pour l’exercice 2017, selon des sources financières. Au vu des multiples de valorisation actuels, et si l’argent continue de couler à flots sur le marché du LBO, les vendeurs peuvent donc tabler sur un prix largement supérieur à un milliard d’euros, voire 1,5 milliard, selon plusieurs observateurs. Le dossier pourrait intéresser à la fois des fonds de private equity classiques et des investisseurs longs de type fonds de pension.

PAI Partners a intérêt à réaliser les plus-values de ses investisseurs pour leur présenter un bon historique. Le gérant compte en effet lever un septième fonds, pour lequel il vise une taille de 4 milliards d’euros. Ses dernières sorties se sont faites à des multiples élevés : plus de trois fois la mise pour le distributeur de fournitures industrielles IPH, le spécialiste des balises et du contrôle aérien ADB Safegate, ou encore les maisons de retraite DomusVi, un dossier issu du fonds 6.

Sur le même sujet

A lire aussi