Natixis AM filialise son investissement responsable au sein de Mirova

le 07/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La marque lancée en novembre 2012 devient filiale à 100% du gestionnaire d’actifs, sous la direction générale de Philippe Zaouati

Il s’agit de «relier création de valeur et développement durable». Dans l’univers de la gestion d’actifs, ce vœu passe par la mise en avant d’un investissement dit responsable. Natixis Asset Management a franchi dans ce cadre un pas supplémentaire en annonçant hier la filialisation (à 100%) à compter du 1er janvier de sa marque Mirova, lancée en novembre 2012 et assurant la gestion de 3,4 milliards d’euros d’actifs au 30 septembre dernier. Contre 292,5 milliards pour Natixis AM.

Directeur général délégué de Natixis AM, Philippe Zaouati a indiqué avoir « décidé de [se] consacrer à 100% au développement de Mirova», dont il devient le directeur général. Pascal Voisin, directeur général de Natixis AM, en prend la présidence du conseil d’administration. Jens Peers sera responsable de la gestions actions et taux de Mirova.

Philippe Zaouati s’est félicité de pouvoir prendre les rênes d’une «société de gestion indépendante qui développera désormais sa philosophie sur l’ensemble des classes d’actifs (actions cotées, obligations, entreprises solidaires, infrastructures)». Le dirigeant sait «pouv(oir) compter» sur le soutien de Natixis AM dans cette «aventure» d’un investissement «plus connecté à l'économie 'réelle', plus soucieux de l'intérêt général et de ses impacts environnementaux et sociaux».

La filialisation de Mirova a vocation à permettre à cette dernière d’accélérer son développement international, selon sa maison-mère. L’ambition n’est rien de moins que de faire de la nouvelle société «dans les cinq prochaines années, un des leaders de l’investissement responsable sur la scène internationale». Mirova a bien «des ambitions fortes», selon son directeur général.

Certes le groupe assure répondre aux attentes des investisseurs institutionnels, soucieux de «solutions créatrices de valeur sur le long terme, tout en intégrant les enjeux du développement durable», tout comme «au besoin de sens, de proximité et de simplicité exprimé par les épargnants». Déjà, Mirova se targue du statut de numéro deux européen dans la gestion des fonds ouverts ISR et de numéro un français et européen de la gestion solidaire.

Après une année d’existence au sein de Natixis AM, Mirova a créé Impact ES, la première Sicav d’épargne salariale dédiée à l’ISR selon le gestionnaire, tout comme elle a lancé les Mirova Funds, «une des seules Sicav à compartiment en Europe exclusivement dédiées à l’investissement responsable».

A lire aussi