La Grèce passe le test du marché et éloigne le souvenir de la crise

le 25/07/2017

Le pays a lancé un emprunt à cinq ans de 3 milliards d'euros qui offre un rendement de 4,625% et a recueilli au total 6,5 milliards d'euros d'ordres.

Les créanciers de la Grèce sont tombés d’accord sur un jeu de mesures d’allègement de la dette du pays, qui atteignait près de 177% de son PIB à fin 2015.
(Bloomberg)

Après trois ans loin des marchés faute de confiance, la Grèce a franchi une étape importante aux yeux des investisseurs, mardi. Le pays, qui avait été fortement déclassé par les agences de notation après la crise de sa dette en 2010, a lancé un emprunt à cinq ans de 3 milliards d'euros dont le rendement ressort à 4,625% sur l'ensemble de sa durée (2022), contre une cible initiale de 4,875%. 

Cette émission marque la volonté du pays de regagner un accès aux financements de marché alors que le troisième plan de sauvetage dont il est bénéficiaire depuis l’été 2015 doit prendre fin à l’été 2018.

Pour cet emprunt, réalisé par Goldman Sachs, Citi, Deutsche Bank, HSBC, BNP Paribas et Bank of America, les investisseurs ont placé des ordres représentant au total 6,5 milliards d'euros, selon Bloomberg. Le coupon de la nouvelle émission, c'est à dire le taux d'intérêt annuel de l'obligation, s'élève à 4,375%.

Les trois milliards émis se divisent à parts égales entre la nouvelle émission et une opération d'échange avec des titres déjà existant. L'échange porte sur des obligations émises à cinq ans en 2014, Athènes ayant proposé de racheter la souche d’obligations avec un coupon de 4,75%, à 102,6% du pair. 

En 2014, pour son premier retour sur les marchés depuis la crise de la dette de 2010, l'Etat grec avait émis un emprunt à cinq ans (2019) offrant un rendement de 4,95%. Quelques mois plus tard il n'avait cependant pas attiré autant d'investisseurs qu'espéré pour une émission à 3 ans et le pays s'était peu à peu retrouvé de nouveau au cœur des tensions, celles-ci s'agravant avec l'arrivée au pouvoir d'Alexis Tsipras début 2015.

Ces dernières semaines, les investisseurs ont été rassurés par les agences de notation. S&P a placé de «stable» à «positive» la perspective de la note du pays, aujourd’hui fixée à «B -». La Grèce est notée CCC par Fitch et Caa2 par Moody's.  

Sur le même sujet

A lire aussi