Younited Credit accélère son internationalisation avec le Portugal

le 18/09/2018

La fintech se développera dans ce pays via la libre prestation de service, une première pour elle.

Charles Egly. Photo: Pierre Chiquelin
Charles Egly, président du directoire et cofondateur de Younited Credit.

Younited Credit franchit une nouvelle étape dans son internationalisation. La plate-forme française de financement participatif, qui met en relation des ménages en quête de crédits à la consommation avec des investisseurs particuliers et institutionnels, annonce ce mardi son lancement au Portugal. Avec une originalité par rapport à l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et l’Autriche, où la fintech, qui dispose d’une licence bancaire européenne, a déjà pris pied : son développement s’effectuera en libre prestation de service (LPS), ce qui permet à une banque établie dans un pays de l’Espace économique européen d’exercer dans d’autres pays de l’EEE sans y être physiquement présente.  

«La LPS permet de ne pas avoir de coûts fixes et, donc, d'amortir plus facilement l'ouverture de petits pays. Nous pourrions dupliquer ce modèle en Europe de l'Est», explique à L’Agefi Charles Egly, président du directoire et cofondateur de Younited Credit.

Rentabilité visée en 2019

Le Portugal, où la plate-forme a en réalité débuté son activité fin juin, enregistre d’ores et déjà des «résultats très encourageants», selon le dirigeant, avec plus d’un million d’euros de crédits accordés. Au total, Younited Credit a permis de prêter plus de 900 millions d’euros depuis ses débuts en 2012. Sur la seule année 2017, sa production de crédits s’est élevée à 230 millions. «Nous allons essayer d’atteindre 350 à 450 millions d’euros cette année», indique Charles Egly.

Le chiffre d’affaires de la fintech, qui se rémunère via des commissions facturées aux emprunteurs sur les sommes collectées, et au moyen de frais de gestion prélevés auprès des investisseurs-prêteurs, devrait de son côté s’établir à 30 millions d’euros en 2018, contre un peu moins de 20 millions en 2017, selon le dirigeant.

Ce dernier maintient son objectif d’atteindre la rentabilité en août 2019, malgré l’accélération du développement de la plate-forme à l’étranger, et grâce à la LPS : «Nous ouvrirons un ou deux autres pays en 2019. Nous regardons le Royaume-Uni, l'Allemagne [où Younited Credit n’est présente que via une offre de comptes à terme ; ndlr], l'Europe de l'Est, avec notamment la Pologne et la Roumanie.»

Levée de fonds l'an prochain

Des investissements qui devraient conduire la fintech à procéder à une nouvelle levée de fonds «l’an prochain», ajoute son cofondateur, après les 50 millions d’euros récoltés en 2017. Depuis 2012, Younited Credit a levé quelque 100 millions d’euros et compte parmi ses principaux actionnaires le Crédit Mutuel Arkéa et Eurazeo.

Sur le même sujet

A lire aussi