L’activité de la zone euro repasse dans le vert pour la première fois depuis juin

le 24/01/2023 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Un retournement encourageant et imprévu qui pourrait permettre à la zone d'échapper à la récession économique.

Commission Européenne
L’indice PMI composite est repassé au-dessus de 50, le seuil qui indique si l’économie est en croissance ou en contraction.

Le secteur privé dans la zone euro a vu son activité croître légèrement en janvier, après six mois consécutifs de contraction, selon les données préliminaires publiées mardi par S&P Global.

L'indice PMI composite de la zone euro s'est redressé à 50,2 en janvier, son niveau le plus élevé depuis sept mois, après s'être établi à 49,3 en décembre. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur un indice à 49,7. Un chiffre supérieur à 50 indique une expansion de l'activité par rapport au mois précédent, tandis qu'un chiffre inférieur à 50 dénote une contraction.

Supérieur aux attentes

L'indice PMI du secteur des services a progressé à 50,7 en janvier, son plus haut niveau depuis six mois, contre 49,8 en décembre, tandis que l'indice PMI du secteur manufacturier a crû à 48,8, son plus haut niveau depuis cinq mois, contre 47,8 en décembre.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires anticipaient pour janvier un indice PMI des services à 50,2 et un indice du secteur manufacturier à 48,4.

«Les chances de voir la zone euro échapper à une récession semblent se préciser, les dernières données PMI flash mettant en évidence une stabilisation de l'économie de la région en janvier», commente Chris Williamson, économiste de S&P Global Market Intelligence.

La France toujours en contraction

En France, l'indice PMI composite est resté inférieur à 50, à 49 après 49,1 en décembre. Le secteur manufacturier s'est toutefois nettement redressé, à 50,8 après 49,2.

Outre-Rhin, l'activité est restée en repli, à 49,7, malgré une amélioration sensible après 49 le mois précédent. L'indice des services est ressorti à 50,4 contre 47 pour l'activité manufacturière.

Sur le même sujet

A lire aussi