Le marché primaire de la dette redevient sélectif

le 25/01/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les carnets d’ordres sont moins fournis et les entreprises doivent concéder des primes d’émission plus élevées. Un retour à la normale.

La hausse des taux, l’attentisme en période des résultats et un regain d’aversion pour le risque ont rendu l’accès au marché obligataire primaire corporate plus difficile. «Les transactions sont plus compliquées», confirme Stéphanie Besse, responsable DCM pour les entreprises chez Natixis. Les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi