Le bitcoin poursuit sa plongée en Bourse

le 19/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans son sillage, il a fait fondre certains portefeuilles et tiré vers le bas les autres cryptomonnaies.

Le bitcoin poursuit sa plongée en Bourse
(Bloomberg)

Le bitcoin a clôturé à moins de 43.000 dollars mardi soir, ayant effacé plus de 22,5%, soit 12.000 dollars, depuis le début de la semaine précédente. En outre, il a plongé de plus de 30% depuis son plus-haut historique, à 64.870 dollars le 14 avril.

Dans le sillage du bitcoin, les autres cryptomonnaies-stars ont souffert : l'ethereum, deuxième plus grande cryptomonnaie, pourtant encore portée vers le haut il y a une quinzaine de jours, a lâché 14% en une semaine. A moins de 3.350 dollars, elle amorçait cependant une remontée de 5% mardi soir, autour de 3.420 dollars.

Le dogecoin, cryptomonnaie créée comme une plaisanterie, qui avait capté l'attention du grand public, s'éloigne aussi de ses plus-hauts historiques. En tout, la baisse récente des prix a fait disparaître 400 milliards de dollars (327 milliards d'euros) du marché, qui est désormais évalué à un peu plus de 2.000 milliards de dollars, selon le site Coinbase, portefeuille de devises numériques.

Pour les aficionados des cryptomonnaies, le responsable n'est autre qu’Elon Musk, milliardaire et fondateur du constructeur automobile américain Tesla et de SpaceX. Après avoir vanté les mérites des cryptomonnaies sur les réseaux sociaux en début d’année, il avait fait grand bruit en annonçant l'acquisition par Tesla de 1,5 milliard de dollars de bitcoins, puis l'acceptation, toujours par Tesla, des bitcoins comme moyen de paiement le 24 mars, contribuant à les légitimer auprès des investisseurs. Mais il a brutalement changé de braquet la semaine dernière, déclarant refuser désormais les paiements en bitcoin pour ses véhicules électriques, en raison «du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions (de gaz à effet de serre) de tous les combustibles». Ce qui a contribué à alimenter la volatilité du bitcoin.

Cette volatilité a déjà poussé les régulateurs à inciter le grand public à la prudence – alors que le bitcoin attire entre autres des jeunes misant en Bourse pour la première fois. Le régulateur financier américain, la Securities and Exchange Commission (SEC), a appelé début mai «les investisseurs à comprendre que le bitcoin est un investissement très spéculatif» et à «définir le niveau de risque qu'ils sont prêts à accepter» avant de se plonger dans le marché des cryptomonnaies.

Reste à voir si la baisse va se poursuivre. Il y a quelques années, le bitcoin, encore plus volatil à l'époque, avait gagné 1.375% en 2017 avant de chuter de près de 80% en 2018.

Sur le même sujet

A lire aussi