CVC reste seul en piste pour entrer au capital des titres restaurants de Sodexo

le 26/04/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de restauration collective pourrait ouvrir jusqu'à 30% du capital de sa division services et avantages.

Sodexo, groupe de restauration collective et titres restaurants
A la Bourse de Paris, l'action Sodexo reste encore en recul de 14% sur un an.
(Crédit Sodexo.)

Il n’en reste plus qu’un. Le fonds CVC Capital Partners est en discussions avec le groupe de restauration collective Sodexo pour entrer au capital de sa division Services Avantages et Récompenses («BRS» pour Benefit and Rewards services), ont indiqué des sources proches des discussions à L’Agefi, confirmant des informations des Echos. Le fonds vise une part minoritaire, de 20% à 30%, dans cette division qui regroupe les activités de titres restaurants et de services prépayés du groupe.

Au premier semestre, clos fin février, de l’exercice décalé de Sodexo, BRS a dégagé 398 millions d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 9,3% sur un an. Une goutte d’eau dans les 10,2 milliards de revenus du groupe. L’activité est en revanche bien mieux margée que la restauration collective : 26,7%.

Conseillé par les banques Lazard et Goldman Sachs sur l’opération, Sodexo avait imaginé organiser au départ un processus d’enchères. L’entreprise avait annoncé à l'automne dernier une « revue stratégique » pour BRS, nom de code pour une éventuelle ouverture du capital, en précisant qu'il comptait garder le contrôle de son activité. Il avait exclu au passage la piste d'une introduction en Bourse.

Potentiel de croissance

Si d’autres fonds ont bien regardé le dossier, comme Bain Capital ou Silver Lake, le scénario d’une enchère s’est refermé. Place, donc, aux discussions bilatérales avec CVC. Le vendeur est gourmand : il attendrait une valorisation allant jusqu'à 4 milliards d'euros pour la totalité de sa division, en ligne avec les multiples du grand concurrent Edenred. « C’est près de 20 fois le résultat d’exploitation, pour une activité qui souffre encore de la comparaison avec Edenred » souligne un bon connaisseur du dossier. Mais c’est aussi ce potentiel de croissance et de transformation qui intéresserait le fonds d’investissement, indiquent les sources,

Outre le prix, la gouvernance de la structure concentre logiquement les discussions entre la société et le fonds de private equity. « Rien n’est encore fait », insiste une source.

Contacté par l'agence Agefi-Dow Jones, un porte-parole de Sodexo n'a pas fait de commentaire. A la Bourse de Paris, l'action Sodexo a fini en hausse de 0,5% après avoir pris plus de 4,6% en séance sur la nouvelle. Elle reste encore en recul de 14% sur un an, alors que l’action Edenred progresse de 3,4%.

A lire aussi