Atos change de directeur général

le 20/10/2021

Atos, entreprise française de services du numérique
(Photo Atos.)

Elie Girard n'a pas résisté aux difficultés d'Atos. Le groupe de services informatiques a annoncé ce mercredi soir le remplacement de son directeur général par Rodolphe Belmer, actuel directeur général d'Eutelsat. Ce dernier prendra ses nouvelles fonctions au plus tard le 20 janvier 2022. En attendant, à compter du lundi 25 octobre, Pierre Barnabé et Adrian Gregory sont nommés co-directeurs généraux par intérim.

« Elie Girard a souhaité présenter sa démission au conseil d’administration après une période intense de transformation du groupe», indique Atos dans un communiqué. Elie Girard avait pris la direction d'Atos fin 2019 à la suite du départ du PDG Thierry Breton à la Commission européenne.

Difficultés en cascade

Bertrand Meunier, le président du conseil d’administration d’Atos, « remercie chaleureusement Elie Girard pour le travail de profonde transformation qu’il a engagé au cours des deux années passées et sa gestion du groupe et de ses salariés durant la crise du Covid ». Il explique avoir porté son choix sur Rodolphe Belmer « pour son sens stratégique et parce qu’il a démontré dans ses précédentes fonctions son efficacité managériale et opérationnelle, ainsi que sa capacité à diriger avec succès des transformations complexes. » Une façon de reconnaître qu'Elie Girard n'était plus l'homme de la situation.

En plus de l'échec de son projet d'offre sur l'américain DXC, puis de la découverte de problèmes comptables aux Etats-Unis, Atos a connu ces derniers mois une très nette détérioration de ses résultats financiers. Elie Girard avait lancé cet été un repositionnement stratégique autour de quatre activités. Mais le conseil d'administration a perdu patience. Atos avait été exclu du CAC 40 début septembre.

Maintien des perspectives

Mercredi soir, le groupe a confirmé les perspectives qu'il avait communiquées au marché en juillet dernier. Atos table toujours sur une stabilité de son chiffre d'affaires, à taux de change constants, sur un taux de marge opérationnelle d'environ 6% et sur un flux de trésorerie disponible stable.

Sur la période de juillet à septembre, Atos a réalisé un chiffre d'affaires de 2,67 milliards d'euros, stable à taux de change constants par rapport au troisième trimestre 2020 et en baisse de 2,3% en organique. Au deuxième trimestre, Atos avait vu son chiffre d'affaires se replier de 1,5% hors effets de change et de périmètre.

Selon le consensus réalisé par FactSet, les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 2,68 milliards d'euros.

Atos a également indiqué avoir engrangé pour 2,4 milliards d'euros de commandes au troisième trimestre, ce qui fait ressortir un ratio prises de commandes sur chiffre d'affaires de 90%, contre 124% à la même période de l'année précédente. Le carnet de commandes s'élevait à 23,4 milliards d'euros à fin septembre.

Sur le même sujet

A lire aussi