Les autorités assouplissent les conditions d’octroi du crédit immobilier

le 17/12/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les autorités assouplissent les conditions d’octroi du crédit immobilier
(Bloomberg)

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) a publié aujourd’hui ses nouvelles recommandations sur les crédits immobiliers octroyés par les banques. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a souligné plusieurs assouplissements par rapport aux recommandations faites par le HCSF au mois de décembre dernier, et que les professionnels de l'immobilier accusaient de casser le marché. Mais en retour, ces dispositions, qui n’étaient que des recommandations, pourraient devenir contraignantes à partir de l’été 2021.

«Les recommandations adoptées en 2019 ont donné des résultats positifs», a indiqué Bruno Le Maire, tout en constatant que «certaines banques n’ont pas respecté suffisamment les règles». L’objectif de ces décisions est de  «maintenir le crédit immobilier dynamique pour les ménages mais sain et qui les protège de tout risque de surendettement», a déclaré Bruno Le Maire.

Parmi les points qui changent, le taux d’effort maximal recommandé pour le remboursement des prêts a été porté à 35% du revenu des ménages, contre 33% auparavant. La maturité maximale des crédits pourra en outre être augmentée de deux ans, passant de 25 à 27 ans pour les logements neufs ou en rénovation, afin de prendre en compte le délai qu’il peut exister entre la signature de la vente et la livraison du bien.

Enfin, les banques peuvent maintenant décider de sortir du cadre de ces recommandations pour 20% du volume total des crédits octroyés, principalement pour les primo-accédants.

Sur le même sujet

A lire aussi