BlackRock repasse sous la barre des 8.000 milliards de dollars d’encours

le 13/10/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le numéro un mondial de la gestion d'actifs a vu ses encours sous gestion baisser de plus de 20% depuis le début de l’année.

BlackRock repasse sous la barre des 8.000 milliards de dollars d’encours
(Bloomberg)

Après avoir commencé l’année au-delà des 10.000 milliards de dollars d’encours sous gestion, le gestionnaire d’actifs américain BlackRock vient de retomber sous la barre des 8.000 milliards de dollars. Il en affichait 7.961 milliards à fin septembre, selon les résultats du troisième trimestre publiés ce jeudi. Il revient ainsi presque à son niveau d’encours du troisième trimestre 2020.

La plus grosse société de gestion au monde a perdu 526 milliards de dollars d’actifs sous gestion au troisième trimestre 2022. Depuis le début de l’année, les actifs de BlackRock ont reculé de 20,5%.

Le gestionnaire présente un résultat net ajusté de 1,4 milliard de dollars pour le troisième trimestre 2022, en baisse de 16% sur un an et en hausse de 29% par rapport au deuxième trimestre. Sa marge opérationnelle a fondu de 5,6 points sur un an, reculant à 42%.

BlackRock est même largement en-deçà des attentes des analystes sur plusieurs indicateurs, dont la collecte nette. La firme a collecté 16,9 milliards de dollars au total sur le troisième trimestre, principalement tirée par les fonds de long-terme (+ 65 milliards de dollars). Les analystes prévoyaient une collecte nette totale de 91,3 milliards de dollars selon Bloomberg. Les fonds obligataires ont collecté plus de 90 milliards tandis que les fonds actions ont décollecté à hauteur de 29 milliards. Sur le monétaire, le gestionnaire américain a subi des sorties de 40 milliards de dollars. Des sorties nettes de 9 milliards ont été observées sur l’activité conseil. Sur les fonds indiciels cotés (ETF), BlackRock enregistre 22 milliards de dollars de collecte, principalement sur ses ETF stratégiques. 

Décollecte sur les clients particuliers

Bien que touché par les annonces de désinvestissement de grands fonds de pensions américains basés dans des Etats républicains, BlackRock semble plus que limiter la casse sur la clientèle institutionnelle. La firme a collecté 48 milliards de dollars sur ce segment au troisième trimestre. Elle a en revanche observé des rachats nets de 5 milliards sur la clientèle retail.

« Les stratégies actives ont reflété la dynamique d'importants mandats d'externalisation et la demande continue pour les alternatives, où nous avons levé 6 milliards de dollars à travers des engagements et des entrées nettes. Nous avons enregistré un nombre record de mandats de clients Aladdin au cours des neuf premiers mois de 2022, dont plus de la moitié provenait de solutions multi-produits », a commenté Larry Fink, directeur général de BlackRock.

La société de gestion observe une hausse de 6% de son chiffre d’affaires sur un an (1 milliard de dollars au troisième trimestre) dans ses activités de services technologiques qui incluent sa plateforme Aladdin.

A lire aussi