H2O AM vient grossir une liste de plus de 100 fonds gelés en 2020

le 02/09/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’agence de notation Fitch a identifié 117 fonds européens ayant bloqué souscriptions et rachats en 2020, pour des encours avoisinant les 55 milliards d’euros.

collecte de fonds
Ces fermetures de fonds reflètent souvent des difficultés à valoriser certains actifs.
(Crédit Fotolia.)

L’annonce de la fermeture de huit fonds de H2O AM a beaucoup fait réagir en France, mais le gérant est loin d’être le seul à avoir appliqué ces mécanismes. L’agence de notation Fitch souligne que le gel de 10 milliards d’euros d’encours du gérant porte à 117 le nombre de fonds européens ayant bloqué les souscriptions et rachats cette année, pour des encours de 54 milliards d’euros. De manière fort opportune l’agence précise qu’elle ne notait aucun de ces produits.

Si la fermeture de fonds n’est pas nouvelle, l’agence de notation précise que les causes en sont différentes selon les époques. En 2020, ces fermetures reflètent souvent des difficultés à valoriser certains actifs – ce qui s’est notamment passé dans le cas de H2O. Sans compter que le gestionnaire a été confronté à un effet domino : la fermeture de certains de ces fonds, demandée par l’AMF, l’a contraint à étendre cette décision à d’autres produits de la gamme.

C’est aussi à ce problème de valorisation et de liquidité qu’avait été confronté le gestionnaire britannique Woodford Investment Management en 2019.

Cependant, avant cette affaire qui avait marqué le début d’une longue liste, les fermetures de fonds étaient surtout le fait, les années précédentes, de sorties massives d’actifs.  

Fitch relève que la fermeture des fonds H2O constitue une première cette année pour des fonds de droit français, soulignant que «les fonds français ont accès à un éventail extraordinaire d’outils de gestion de la liquidité». Outre le désagrément provoqué pour les investisseurs – et le gérant – cet épisode va constituer un test important pour le nouveau mécanisme de cantonnement des actifs illiquides (side-pocket) mis en place par l’Autorité des marchés financiers (AMF) cette année.

Ce mécanisme, assez simple dans sa gestion comptable, selon les professionnels, permet de circonscrire rapidement le problème, avant même que les actifs illiquides ne soient cédés. Reste à voir quelle sera la réaction des investisseurs. «La réouverture des fonds sera accompagnée d’une clause de ‘swing pricing’. Ce mécanisme permet de neutraliser le coût induit par les mouvements de sortie pour les souscripteurs qui restent présents dans le fonds», déclare un gérant. Cela devrait éviter une fuite des capitaux trop brutale qui serait préjudiciable à tous.

Sur le même sujet

A lire aussi