La Chine s’impose sur le marché des green bonds

le 28/06/2016

Un rapport du 15 juin 2016 de BBVA explique quelles sont les conséquences à la COP 21 et comment la Chine prend de l’ampleur sur le marché des green bonds.

Télécharger le document

L’émission de green bonds a bondi de 56% par rapport à 2014, selon les chiffres de BBVA. La mutuelle espagnole met en exergue l’expansion des green bonds six mois après la COP21. Intitulé « Green bonds : vers un avenir plus vert », le rapport publié le 15 juin 2016 traite de l’augmentation des émissions basées en Chine à la création du nouveaux produits financiers à dimension écoresponsable, en passant par la finance verte.

BBVA précise qu’« à la suite de la bonne conclusion de la COP21 en décembre 2015, le marché de la finance environnementale a été soutenu par des initiatives destinées à encourager l’utilisation croissante de la finance verte en transition d’une économie mondiale à une à faible émission de carbone, directement supportée par les green bonds ».

Le rapport explore le développement du marché des green bonds à la fois géographiquement mais également en termes de nouveaux produits. De plus « 48% des investisseurs sont intéressés par la production d’investissements responsables, incluant l’investissement dans les green bonds », souligne BBVA. 

Les acteurs financiers chinois émettent de plus en plus de green bonds. Cette envolée est « guidée et encouragée par un lot de documents délivrés par le gouvernement chinois » à l’instar du « Green Project Challenge » qui souligne les types de projets que le comité estime correspondre au concept de « vert ».

A lire aussi