La confiance dans le numérique mise à mal par les escroqueries

Alexandra Oubrier

Le 10ème Baromètre de la confiance des Français dans le numérique, réalisé pour l’Acsel par Toluna Harris Interactive auprès de 1.247 personnes âgées de 15 ans ou plus, montre un fort clivage : 46% disent avoir confiance dans le numérique, en hausse de trois points par rapport à 2021, mais 47% n’ont pas confiance. Ce qui se traduit d’ailleurs par un recul de la fréquence des achats en e-commerce puisque les internautes qui réalisaient au moins un achat en ligne par semaine sont passés de 23% l’an dernier à 18% cette année. En cause, les escroqueries en ligne dont 71% des Français considèrent qu’elles sont en augmentation (+7 points par rapport à 2021) et 45% disent en avoir déjà été victimes.

Moins de la moitié des personnes interrogées (49%) s’estiment bien protégées contre le piratage de leurs données bancaires. Toutefois, petit paradoxe, 68% considèrent l’authentification forte comme une protection efficace, mais seulement 56% (5 points de moins qu’en 2021) jugent l’authentification par reconnaissance faciale ou empreinte digitale comme efficaces… L’e-banking, comme l’e-administration ou l’e-commerce restent les usages les plus fréquents et bénéficient d’une confiance modérée à élevée. L’élément le plus facteur de confiance (15% des réponses) est la certitude que leur banque les rembourserait en cas de piratage de leurs données bancaires.

Concernant les moyens de paiement, les Français se montrent ouverts à l’innovation pourvu qu’elle reste utile, d’où une confiance large dans le paiement par carte sans contact en magasin (56%) et pour le paiement de personne à personne via une application mobile (53%) alors que le paiement par empreinte digitale, par reconnaissance faciale ou par QR Code sont jugés plus risqués. Quant aux cryptomonnaies, elles suscitent plus que de la réserve : 74% des Français n’ont pas confiance. Les 15-24 ans se montrent plus favorables avec 43% prêts à en acquérir. Et seulement 9% des personnes interrogées sont intéressées par l’usage des NFT.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Paiement

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...