BNP Paribas crée un nombre record de banquiers millionnaires

La banque a attribué 550 millions d’euros de bonus à ses cadres au titre de 2021. Au total, 292 salariés obtiennent un fixe et un variable dépassant le million.
Alexandre Garabedian
BNP Paribas
BNP Paribas  -  RK.

C’est un record depuis que les banques françaises doivent publier chaque année leur rapport sur les rémunérations de leurs salariés les mieux payés. BNP Paribas a attribué au titre de 2021 une rémunération totale supérieure à un million d’euros à 292 collaborateurs ayant un impact significatif sur son activité. Soit 70 de mieux que l’an dernier, qui marquait déjà une progression. Parmi ces millionnaires, «98 exercent leur activité au Royaume-Uni, 87 aux Etats-Unis, 36 en Asie, 58 en France et les autres collaborateurs sont répartis dans huit autres pays», précise le rapport de la première banque française par la capitalisation boursière, publié le 1er avril sur le site internet du groupe.

L'échelle des rémunérations monte haut puisque 18 individus ont obtenu plus de 3 millions d’euros de fixe et de variable au titre de 2021. Ces chiffres s’entendent pour le périmètre des 1.214 collaborateurs identifiés comme «preneurs de risque» groupe (material risk takers, MRT) selon la réglementation européenne, c’est-à-dire les collaborateurs dont l’activité peut affecter les risques et les résultats de la banque, traders en tête. Cette définition exclut, par exemple, les employés de la filiale américaine Bank of the West, en cours de cession, qui est soumise à des réglementations spécifiques à la Réserve fédérale.

Un bonus moyen en hausse de 31%

L’enveloppe des bonus distribués aux preneurs de risques s’est accrue de près de 11%. Elle a atteint 550 millions d’euros au titre de 2021, contre 461 millions de salaire fixe. Compte tenu de la baisse du nombre de «preneurs de risque» déclarés, le bonus moyen, lui, s’est accru de 31,6%. Il s'élève à 453.000 euros. Selon les règles établies pour aligner l’intérêt des banquiers et celui de leur employeur, les rémunérations variables sont versés à 60% de manière différée. La partie payée immédiatement l’est pour moitié en cash et pour moitié en titres.

Ces sommes récompensent les excellents résultats dégagés l’an dernier par le groupe, notamment dans la banque d’investissement, qui concentre 766 de ces professionnels. BNP Paribas a engrangé 9,5 milliards d’euros de bénéfices en 2021, en hausse d’un tiers par rapport à l’exercice précédent. Du jamais-vu dans l’histoire de la banque.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Rémunération

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...