Lydia se lance dans le crédit à la consommation instantané avec Banque Casino

le 12/12/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La fintech s’associe avec Banque Casino pour étoffer son offre de services financiers.

Lancée en juillet 2013, la fintech Lydia est le leader français du paiement mobile.
Lancée en juillet 2013, la fintech Lydia est le leader français du paiement mobile.
(Photo F Lepoutre/Lydia.)

Lydia propose depuis ce mercredi en France une offre de crédit à la consommation instantané en partenariat avec Banque Casino, la banque en ligne du groupe Crédit Mutuel et de Casino. Ces prêts concerneront des montants de 100 à 1.000 euros qui, s’ils sont approuvés, pourront être crédités instantanément sur le compte Lydia, ou dans un délai de 14 jours, selon le souhait du client. «Le taux d’acceptation des crédits sera de l’ordre de 80%», a précisé Marc Lanvin, directeur général adjoint de Banque Casino, lors d’une conférence de presse.

À titre d’exemple pour un emprunt de 100 euros, Lydia et Banque Casino factureront un taux d’intérêt de 3,13% ainsi que 6,90 euros de frais supplémentaires, si le client choisit de créditer la somme de manière instantanée sur l’application. Ces frais «d’instantanéité» seront dégressifs en fonction du montant du prêt. Les remboursements doivent s’effectuer sous trois mois et les clients ont un droit de rétractation de 14 jours.

82% des utilisateurs entre 18 et 30 ans

L’offre, qui a été développée pendant huit mois, s’adresse à «80% des porteurs de carte Lydia», actuellement au nombre de 30.000, selon Cyril Chiche, cofondateur et fondateur de Lydia. Les prêts sont ainsi envisagés comme un véhicule permettant l’accélération des acquisitions des cartes Lydia. «Nous visons 300.000 porteurs de carte fin 2019», détaille Cyril Chiche dont l’application compte 1,4 millions de clients en France et 100.000 à l’étranger. Il espère réaliser «des dizaines de milliers de prêts» d’ici 2019. Concernant l’éligibilité, elle sera basée sur les utilisations précédentes des clients dans l’application Lydia et selon le fichier de connaissance client de Banque Casino, le tout aidé par une intelligence artificielle de machine learning destinée à limiter le risque.

Ce partenariat permet à Banque Casino, déjà présente dans le crédit conso avec des paiements fractionnés proposés via Cdiscount, de «toucher une clientèle plus jeune», note Marc Lanvin. 82% des utilisateurs de Lydia ont entre 18 et 30 ans. Quant à la fintech, ce nouveau produit s’inscrit dans une stratégie consistant à «offrir à ses utilisateurs une interface pour l’ensemble des services financiers du quotidien», souligne Cyril Chiche. Après l’assurance pour produits mobiles avec CNP et le crédit conso avec Banque Casino, Lydia envisage d’ailleurs de se lancer prochainement dans l’investissement et l’épargne.

Sur le même sujet

A lire aussi