Washington surtaxe des produits européens

le 31/12/2020

L’activité de vins primeurs a entrainé en partie la chute du groupe 1855. Crédit Fotolia.

Baroud d'honneur de l'administration Trump. Dans le litige opposant les Etats-Unis et Europe sur les aides à Airbus et Boeing, Washington a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi le relèvement des surtaxes imposées à certains produits de l'Union européenne, parmi lesquels des pièces détachées liées à l'aéronautique et des vins français et allemands.

Washington avait exprimé en novembre sa déception face au choix de Bruxelles d'imposer des droits de douane sur quelque 4 milliards de dollars de produits importés des Etats-Unis, après l'autorisation en ce sens donnée à l'UE par l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a estimé mercredi que l'Union européenne avait calculé de manière erronée les taxes sur les produits américains après l'autorisation de l'OMC. «L'UE doit prendre des mesures pour compenser ce manque d'équité», est-il écrit dans le communiqué.

Parlant d'une décision «contre-productive à tous égards», un porte-parole d'Airbus juge dans un communiqué qu'elle pénalisera aussi des travailleurs et des consommateurs américains. «Airbus espère que l'Europe répondra de manière appropriée pour défendre ses intérêts et ceux de toutes les entreprises et secteurs européens, y compris Airbus, visés par ces droits de douane injustifiés», ajoute-t-il.

Selon le président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS), cité par Reuters, les nouvelles mesures ajoutées à celles prises en octobre 2019 coûteront plus d'un milliard d'euros à la filière.

Sur le même sujet

A lire aussi