La hausse du taux de dépôt de la BCE devrait relâcher la pression sur les banques

le 16/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La fin du taux avantageux sur les opérations de refinancement à long terme en juin va peser sur les revenus nets d’intérêts des banques. Un coût qui pourrait être compensé si la BCE relève le taux de dépôt.

La Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.
La Banque centrale européenne (BCE), à Francfort.
(Photo ECB.)
La décision du conseil des gouverneurs de la BCE en juillet prochain sera cruciale pour les banques de la zone euro. Une remontée du taux de dépôt, actuellement en territoire négatif, à -0,5%, permettrait en effet de desserrer la pression sur leurs profits en rémunérant davantage leurs réserves....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi