HSBC prend une perte de 1,9 milliard d’euros pour céder son réseau en France

le 18/06/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

HSBC France, agence de la Défense (92)
(RK.)

C’est fait. Après 18 mois d’attente, la cession du réseau de banque de détail de HSBC en France a enfin été conclue. Conformément aux informations qui avaient fuité dans la presse, My Money Group, détenu par le fonds Cerberus, a annoncé dans un communiqué la signature d’un protocole d’accord avec HSBC Continental Europe pour acquérir son réseau bancaire français. L’accord porte sur un total de 244 agences et concerne 3.900 collaborateurs, pour environ 800.000 clients revendiqués en France.

HSBC sera amené à verser un chèque pouvant aller jusqu'à 1,6 milliard d'euros, la valeur de l'actif net cible sur laquelle les deux parties se sont entendues. Il prendra la forme d'un transfert en fonds propres. Pour le groupe britannique, l'opération se soldera par une perte nette de 1,9 milliard d'euros, a indiqué HSBC dans un communiqué. La majeure partie sera comptabilisée sur 2022. La réalisation de l'opération, très complexe puisqu'il s'agit de céder un portefeuille d'activités à détourer et non une filiale, interviendrait au premier semestre 2023.

My Money Group précise son intention de faire renaître la marque CCF (ex-Crédit Commercial de France), qui avait été abandonnée par HSBC mais qui reste très connue dans l’Hexagone. « Le nouveau CCF serait une banque française indépendante et de taille humaine, dotée d’un large portefeuille de produits haut de gamme », précise le groupe. Avec cette opération, My Money Group met la main sur 24 milliards d’euros d'actifs, avec un ratio de prêts non performants (NPL) d’environ 1,2 %, sur environ 21 milliards d’euros de prêts à la clientèle et environ 19 milliards d’euros de dépôts. Le nouvel ensemble consolidé, comprenant My Money Group et le réseau de banque de détail de HSBC représenterait un total d’actifs de 31 milliards d’euros, un produit net bancaire de 600 millions  d’euros, des prêts pour 27,6 milliards d’euros et des dépôts de 22,8 milliards d’euros.

Accords de distribution

Comme prévu, le périmètre concerné ne comprend pas les activités d’assurance et de gestion d’actifs. HSBC Assurances Vie, HSBC Global Asset Management et HSBC REIM poursuivraient ainsi leurs activités existantes. My Money bank explique que ces entités  pourraient « conclure un accord de distribution avec My Money Group afin de commercialiser leurs produits d’assurance et de gestion d’actifs (représentant un total d’environ 25 milliards d’actifs sous gestion) ».

Les représentants du personnel et la direction de HSBC se sont réunis à 14h ce vendredi et un conseil d’administration aura lieu dans la foulée. Les premières réunions d’information en interne débuteront à partir du 23 juin.

Cette cession intervient alors que plusieurs autres acteurs de la banque de détail en France réfléchissent à leurs positions sur ce marché. Jeudi, ING a annoncé envisager une vente de son activité en France.

Sur le même sujet

A lire aussi