Le Crédit Agricole et deux autres banques sont sanctionnés pour entente

le 28/04/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Parmi les banques françaises les plus exposées, le Crédit agricole, qui dispose d’agences de banque de détail en Italie.
(Crédit agricole / Pierre Suze)

La Commission européenne a rendu mercredi son verdict dans une affaire de cartel entre banques sur le marché obligataire. Résultat, une amende combinée de 28,5 millions d'euros pour Bank of America (BofA), le Crédit Agricole et Credit Suisse. Le quatrième larron, Deutsche Bank, a échappé à une sanction financière de 21,5 millions d'euros, car la banque allemande a révélé l'existence de ce cartel auprès des autorités.

Dans le détail, BofA écope d'une amende de 12,6 millions d'euros, devant Credit Suisse (11,6 millions) et le Crédit Agricole (4 millions).

Les quatre banques ont participé à une entente en Europe sur le marché secondaire des obligations supra-souveraines, des obligations souveraines et des obligations d'organismes publics (Supra-sovereign, Sovereign and Agency – SSA) libellées en dollars. 

« Les traders, qui étaient en concurrence directe, se connectaient généralement à des salles de discussion multilatérales ou bilatérales sur les terminaux de Bloomberg » explique la Commission européenne. « Ils se tenaient régulièrement informés de leurs activités de négociation, échangeaient des informations commerciales sensibles, se coordonnaient sur les prix communiqués à leurs clients ou au marché en général, et harmonisaient leurs activités de négociation sur le marché secondaire pour ces obligations. Ce comportement a eu lieu pendant une période de cinq ans », poursuit l'exécutif européen.

« Le Crédit Agricole va prendre connaissance de cette décision et examiner les voies de recours envisageables », a réagi la banque française.

Sur le même sujet

A lire aussi