Le télétravail dans les banques tourne au casse-tête

le 04/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le télétravail va continuer à s’imposer tant que la pandémie n’aura pas été éradiquée, et même sans doute au-delà.
(Crédit European Union)

Lors de sa rencontre ce mardi avec les organisations syndicales, Elisabeth Borne avait pointé du doigt les banques parmi les secteurs ayant diminué le recours au télétravail. Lors d'une réunion tenue hier, le Syndicat national des banques (SNB) et la Fédération des banques françaises (FBF) auraient partagé le même constat. «Ce n’est pas le fait de ne pas faire du télétravail qui dérange, c’est le fait qu’un certain nombre de salariés ont été mis en télétravail et qu’aujourd’hui ils le sont moins. La ministre a demandé pourquoi la courbe a baissé», confie à L'Agefi Frédéric Guyonnet, président du SNB.

Au printemps, certains établissements bancaires sont montés jusqu'à 80 % de télétravail, d'autres réseaux d'agences ont même fermé à l'instar de La Banque Postale, HSBC ou encore quelques agences de Caisses d’Epargne. Or, «quelques jours après, Bruno Le Maire a réagi pour que ces banques rouvrent», ajoute Frédéric Guyonnet.

Hier, le SNB a envoyé un courrier au ministère de l'Economie pour clarifier son point de vue sur le télétravail et sur le rôle d'opérateur d'importance vitale«On ne comprend pas ce que le ministère de l’Economie attend de nous : veut-il qu’on soit présent ou qu’on ait un rôle d’opérateur en maintenant un service à distance ? Il faut que le ministère de l'Economie et le ministère du Travail se parlent parce que nous concernant, il y a un sujet», estime son président.

Les organisations syndicales vont réfléchir dans les prochains jours à écrire un courrier commun avec les directions, qui sera adressé à Bercy.

Visé aussi par la ministre du Travail, le secteur de l'assurance a officiellement réagi ce jeudi. «Les assureurs ont appliqué sans délai la règle du travail à distance pour tous les postes qui le permettent, conformément aux recommandations du ministère du Travail, et avec le sens des responsabilités qui s'impose à tous en ces circonstances», indique la Fédération française de l'assurance (FFA) dans un communiqué. Seules quelques activités indispensables à la continuité du service comme les activités informatiques et de logistique font exceptionà la règle du 100% télétravail, précise le lobby des assureurs.

Sur le même sujet

A lire aussi