Londres fait des promesses financières à l’Ecosse

A l’avant-veille du référendum sur l’indépendance, les trois grandes formations politiques britanniques se sont engagées hier à garantir à l’Ecosse, si elle reste dans le Royaume-Uni, un niveau de dépenses publiques plus élevé que dans le reste du pays, et à accorder aux Écossais le contrôle de leurs dépenses de santé. Le Premier ministre écossais Alex Salmond a fait de la protection sociale et de l’avenir du système de santé la pierre de touche de son discours en faveur d’une sécession.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles du même thème

ETF à la Une

Contenu de nos partenaires

A lire sur ...