La sécurité du bitcoin de nouveau mise à mal

le 04/08/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cours du bitcoin a plongé face au dollar mardi. Le piratage d’une plate-forme hongkongaise a ravivé les inquiétudes concernant la crypto-monnaie.

Bitcoin -
Le piratage a permis le vol de 119.756 bitcoins, valorisés à 65 millions de dollars.
(Photo Bloomberg)

Le bitcoin connaît un nouvel épisode de volatilité. Déjà sur une tendance baissière depuis plusieurs jours, la crypto-monnaie a plongé de 23% mardi soir à 450 dollars, avant de reprendre des couleurs à 500 dollars mercredi à la mi-journée. En cause, l’annonce du piratage, mardi, de la plate-forme hongkongaise Bitfinex - spécialisée dans le trading du bitcoin. Cette dernière a stoppé mardi toutes les transactions, dépôts, ou retraits de bitcoins, ainsi que d'Ethereum, une monnaie digitale basée sur la même technologie blockchain.

Le piratage a permis le vol de 119.756 bitcoins (soit 0,75% de l’ensemble des bitcoins en circulation), valorisés à 65 millions de dollars. Les dépôts en dollars sur la plate-forme n’ont pas été affectés par le piratage et Bitfinex a annoncé collaborer avec les autorités, auxquelles le vol a été reporté, mais ne pouvait pas donner de plus amples explications sur la cyberattaque mercredi après-midi. 

Très forte liquidité

Bitfinex avait pourtant annoncé l’année dernière un partenariat avec BitGo, start-up de la Silicon Valley spécialisée dans la sécurité blockchain, afin de mettre en place un système de sécurité à signatures multiples pour les dépôts et les retraits. «Étant donné que nous utilisons désormais une double authentification (Bitfinex puis BitGo), les pirates devront corrompre les deux entités avant d’accéder aux fonds» avait alors annoncé Bitfinex.

Bitfinex «est la plus grosse plate-forme en dollars en dehors de Chine» expliquait Antony Lewis, un expert du bitcoin basé à Singapour, en précisant que le bitcoin «est un actif très liquide […] et de gros volumes peuvent être traités sur une journée». D’où l’importante réaction des marchés : depuis le début de la semaine, plus de 1,5 milliard de dollars ont été perdus sur le marché du bitcoin selon CoinDesk, cité par Bloomberg.

Fred Ehrsam, co-fondateur de Coinbase, une plate-forme de trading de bitcoin, expliquait que le piratage était «un événement de court terme. Le bitcoin a déjà montré sa résistance à ce genre d’événements par le passé». Le seul piratage de cette envergure dans l’histoire de la crypto-monnaie remonte à février 2014. La plate-forme Mt. Gox, basée à Tokyo et leader dans les transactions de bitcoins à l’époque, avait été hackée, et l’équivalent de 650 millions de dollars de bitcoin avaient été dérobés, menant à la faillite de l’entreprise quelques semaines plus tard. Le bitcoin avait alors plongé de 30%.

Sur le même sujet

A lire aussi