Lendix engage la consolidation des plates-formes de crowdlending

le 20/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le leader français reprend les actifs de Finsquare, spécialiste des crédits de trésorerie lancé en 2014.

Lendix engage la consolidation des plates-formes de crowdlending
Lendix est numéro un français du crowdfunding sous forme de prêt, avec près de 19 millions d'euros financés.
(Photo Lendix.)

Olivier Goy, le fondateur et président du directoire de Lendix, en est le premier surpris : la consolidation du paysage français du crowdlending est en marche. «Je ne pensais pas que cela arriverait aussi vite», a-t-il confié hier en présentant le rachat en numéraire, pour un montant non dévoilé, du fonds de commerce de Finsquare. Le numéro un français du crowdfunding sous forme de prêt, avec près de 19 millions d'euros financés à ce jour, distance Unilend en intégrant les 3.500 prêteurs actifs de Finsquare.

La start-up lancée fin 2014 par Polexandre Joly et Adrien Wiart a octroyé plus de 4 millions d'euros de prêts. «Spécialisée sur les crédits de trésorerie, c'est-à-dire sur moins de 18 mois, l'activité de Finsquare complète parfaitement notre offre qui varie de 18 à 60 mois. De plus, le recoupement est très faible entre nos deux bases de prêteurs, de l'ordre de 10%», souligne Olivier Goy. Les prêteurs de Finsquare vont migrer dans les prochaines semaines sur la plate-forme Lendix et l'assurance protégeant leurs prêts sera garantie par Lendix.

Pour Polexandre Joly et Adrien Wiart, c'est un nouveau projet qui se met en place. Les deux co-fondateurs de Finsquare en sont arrivés à la conclusion que le marché du crowdlending ne suivait pas la courbe de croissance espérée, notamment en raison d'un écart de taux élevé entre les banques et les plates-formes. Le taux moyen des crédits bancaires inférieurs à 1 million d'euros ressort à 1,96% en France (contre 2,65% en zone euro), là où le taux moyen dépasse 7% sur les plates-formes. Pour les TPE, l'accès aux crédits de trésorerie a en outre progressé au premier trimestre à 68 % (contre 63% le trimestre précédent) et s'est stabilisé pour les crédits d'investissement (à 82%), selon la Banque de France. Un contexte difficile pour les acteurs du crowdlending malgré la promesse de rapidité et de simplicité (ni caution ni garanties) dans le traitement des dossiers et le fait que les plates-formes financent beaucoup plus facilement de l'immatériel.

Polexandre Joly et Adrien Wiart ont décidé d'élargir leur spectre en lançant Gocreditpro, une place de marché dédiée au financement des entreprises qui combine crédit bancaire, affacturage ou crédit-bail. Un accord avec la Société Générale a été signé. Les actionnaires de Finsquare entrés au capital en juin 2015, parmi lesquels Edenred Capital Partners, Aviva France, Virtual Network, Damien Guermonprez et Bruno Salmon, restent à bord.

Sur le même sujet

A lire aussi