Metro Bank s’appuie sur la Bourse pour grandir

le 27/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque britannique créée en 2010 et introduite en Bourse en 2016 a levé 277,9 millions de livres via la constitution accélérée d’un livre d’ordres.

Metro Bank s’appuie sur la Bourse pour grandir
(Bloomberg)

L’augmentation de capital de Metro Bank a été menée tambour battant. Au lendemain de l’annonce de l’opération, dévoilée en marge de la publication de ses comptes trimestriels et réalisée via la constitution accélérée d’un livre d’ordres, la banque britannique a indiqué avoir levé mercredi 277,9 millions de livres (311 millions d’euros) représentant 9,9% du capital. Les 8,02 millions d’actions nouvelles ont été placées au cours de clôture de mardi et gonfleront le ratio CET1 de la banque à 19,4% sur une base pro forma.

Non préemptive, l’augmentation de capital a été «significativement sursouscrite», souligne Metro Bank sans préciser le montant de la demande. «Son produit permettra de renforcer le capital tier 1 de Metro Bank après l’acquisition [d’un portefeuille de prêts auprès de Cerberus], de soutenir son modèle économique en forte croissance, d’offrir de la flexibilité dans l’accès aux marchés de dette et de positionner au mieux le groupe face aux potentielles exigences réglementaires dans le futur», expliquait mardi la banque.

Fort succès commercial

Arrivée en Bourse en mars 2016 après les autres «néobanques» (TSB, OneSavings, Virgin Money, Shawbrook et Aldermore), Metro Bank connaît un fort succès commercial. Au deuxième trimestre, la banque a encore conquis 58.000 nouveaux clients, après 78.000 au premier trimestre et 260.000 en 2016, pour porter son portefeuille à plus de 1 million, sept années après sa création. Constitués pour plus de la moitié par des fonds en provenance d’entreprises, ses dépôts ont grimpé de 49% sur un an à fin juin, à 9,8 milliards de livres. Avec le portefeuille de prêts hypothécaires racheté à Cerberus, son ratio de prêts sur dépôts a quant à lui grimpé de 70% à 79% sur un an, avec à la clé un quatrième trimestre consécutif de bénéfices (4 millions de livres).

Cette forte croissance a conduit le groupe à ajuster hier ses objectifs financiers. Initialement programmée pour 2020, la cible de 18% de rendement des fonds propres a été décalée à 2022, avec un objectif intermédiaire de 14% en 2020. Le ratio de prêts sur dépôts à horizon 2020 a été relevé de 80% à 85%, signe que le groupe entend se rapprocher rapidement des standards du secteur. A rebours de nombreux concurrents, Metro Bank poursuivra le développement de son maillage géographique, centré sur Londres et le Sud-Est de l’Angleterre. Son réseau de 48 agences s’enrichira de huit à dix sites cette année.

Sur le même sujet

A lire aussi