Coinhouse suspend les retraits et les investissements de ses livrets cryptos

le 17/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le français Coinhouse est à son tour touché par les conséquences en cascade de la chute de FTX.

Coinhouse, ex-Maison du bitcoin Paris 2e
Les retraits sur les livrets crypto de Coinhouse sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.
(RK.)

Coinhouse gèle ses livrets. C’est la conséquence directe des difficultés rencontrées par le courtier Genesis qui a annoncé le 16 novembre suspendre «temporairement» l’ouverture de nouveaux prêts à cause des «turbulences sans précédent sur le marché» liées à la chute de la plateforme FTX.

Genesis était une contrepartie de Coinhouse, qui a décidé mercredi soir de suspendre jusqu’à nouvel ordre les retraits et les investissements des livrets crypto qu’il propose. «Ce produit vous permet de placer vos crypto-actifs sur des supports cryptos gérés, non par Coinhouse, mais par des contreparties, et sous leur responsabilité. Or certaines de ces contreparties ont été affectées» par les «turbulences récentes que traverse le marché crypto», explique ainsi Coinhouse. A l'origine, les livrets crypto devaient permettre de générer jusqu’à 6% de rendement par an.

«Cette suspension n’affecte que les livrets crypto de nos clients en raison de la situation de leurs contreparties et non l’usage de la plateforme qui est opérationnelle», a précisé jeudi la société française dans un tweet.

Un accord avec Nortia

Le timing tombe extrêmement mal : Coinhouse avait annoncé mercredi un partenariat avec Nortia, qui revendique 1.200 conseillers en gestion de patrimoine, pour proposer certains de ses services comme de la vente et achat de cryptomonnaies, les livrets cryptos et de la gestion sous mandat.

FTX était également l’une des contreparties de Coinhouse de 5% à 20% en fonction de ses livrets. Des fonds qu’elle n’est pas près de revoir. L’entreprise dirigée par Nicolas Louvet a indiqué qu’elle prendrait en charge sur ses fonds propres ces pertes. Mais difficile de savoir jusqu'où elle peut assumer ce sinistre, Coinhouse ne publiant plus de comptes depuis plusieurs années.

«Les informations en notre possession actuellement nous amènent à penser qu’il faudra un peu de temps pour que les choses reviennent dans l’ordre et que les tensions sur les marchés se calment», indique Coinhouse.

Sur le même sujet

A lire aussi