Le Parlement européen ne peut rien face au pantouflage d’Adam Farkas

le 17/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré le vote d'une résolution dénonçant un conflit d’intérêts, le directeur général de l’EBA prendra bien ses fonctions à la tête de l’AFME.

L’eurodéputé Paul Tang, lors de la session plénière du 24 octobre 2019.
L’eurodéputé Paul Tang, lors de la session plénière du 24 octobre 2019, s’insurge contre la nomination du DG de l'EBA à la tête de l'AFME.
(© European Union/EP/Fred Marvaux)
L’assemblée plénière du Parlement européen (PE) a voté hier une résolution demandant au conseil de surveillance de l’autorité bancaire européenne (EBA) de réévaluer l’autorisation donnée à son actuel directeur général, Adam Farkas, d’intégrer en février l’Association européenne pour les marchés...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi