Esther Koplowitz renonce au contrôle de FCC au profit de Carlos Slim

Le milliardaire mexicain va racheter les droits de souscription de l’actionnaire historique et injecter 501 millions d’euros de fonds propres.
Olivier Pinaud

FCC va connaître un mouvement historique. Esther Koplowitz va perdre la majorité du capital du groupe espagnol de construction. Une décision à laquelle la fille d’Ernest Koplowitz, qui a contribué à la création de FCC à la fin de la seconde guerre mondiale, a dû se résoudre pour assurer la réussite de l’augmentation de capital de 1 milliard d’euros projeté par le groupe. Après deux jours de négociations exclusives, un accord a été trouvé avec Control Empresarial de Capitales, une société d’investissement du milliardaire mexicain Carlos Slim. Ce dernier s’est substitué à George Soros avec lequel Esther Koplowitz n’était pas parvenue à trouver un accord.

La société de Carlos Slim va racheter les droits préférentiels de souscription de B 1998 et de Azate, les holdings de tête d’Esther Koplowitz, pour environ 150 millions d’euros. Ces derniers pourront ainsi restructurer leur propre dette, de l’ordre de 1 milliard d’euros, alors que la suspension du dividende de FCC depuis 2012 les a privés de leur principale ressource. Depuis septembre, B 1998 ne pouvait plus payer ses échéances. Conséquence de l’accord avec Carlos Slim, Esther Koplowitz sera diluée par l’augmentation de capital de FCC. A terme, la structure de Carlos Slim détiendra 25,634% du groupe de construction tandis que la part d’Esther Koplowitz passera de 50,02% à 22,433%.

En exerçant les droits, Carlos Slim va injecter 501 millions d’euros de fonds propres chez FCC, au prix de 7,5 euros par action. Le milliardaire mexicain pourrait apporter de nouveaux capitaux d’ici à 2020 en fonction du prix de l’action FCC. L’opération est garantie par Santander, JPMorgan et Morgan Stanley. Le produit de l’augmentation de capital permettra à FCC de rembourser 765 millions d’euros sur les 1,39 milliard de sa dette de tranche B. Dans l’accord négocié en juin, les créanciers avaient accepté de leur côté une décote de 15% sur leurs titres. Le coût du solde de la dette de tranche B (490 millions) sera fortement réduit, passant de 13,5% en moyenne à 5%, indique FCC.

Esther Koplowitz et Carlos Slim ont conclu un accord de gouvernance. Ils sont convenu de conserver au moins 85% de leurs actions pendant au moins quatre ans et auront chacun quatre administrateurs dans un conseil de 12 membres.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Entreprises

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...