Le shortseller Hindenburg s’attaque à l’empire de l’Indien Adani

L’américain Hindenburg, spécialisé dans la vente à découvert, affirme que la valorisation du groupe de l’indien Gautam Adani, troisième fortune mondiale, est artificiellement gonflée par des manipulations illégales, relate les Echos. La société s’appuie sur le résultat de deux ans d’enquête publiées mardi dans un rapport intitulé «Comment le troisième homme le plus riche du monde a monté la plus grande escroquerie de l’histoire des affaires». Une nébuleuse de sociétés offshore contrôlées par des proches de Gautam Adani et installées dans des paradis fiscaux serait utilisée par le groupe à des fins de corruption, de blanchiment d’argent et de fraude fiscale, écrit le quotidien. Le groupe a tout nié en bloc, ce qui n’a pas empêché les titres de ses sociétés concernées de reculer en Bourse.

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Investissement

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...