La fronde contre la rémunération des dirigeants s’intensifie en Europe

le 03/09/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les contestations en assemblée générale, avec un taux d’approbation inférieur à 90%, ont progressé de 18% cette année, selon le cabinet Georgeson.

BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a voté contre 16% des «say-on-pay».
BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a voté contre 16% des «say-on-pay».
(Bloomberg)
Les rémunérations des dirigeants restent les résolutions les plus contestées en Europe, selon l’étude 2021 de Georgeson dévoilée jeudi matin. Sur les sept principaux pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Suisse et Pays-Bas), les contestations ont augmenté de 18% en un an. 43% des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi