Lemon Way finalise sa levée de fonds de 10 millions d’euros

le 22/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’ACPR a autorisé la fintech à finaliser son tour de table, mené par les fonds de capital-risque Breega et Speedinvest, pour accélérer son développement.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a donné son feu vert à Lemon Way. La fintech spécialiste du paiement sécurisé des sites, agréée depuis 2012 en tant qu’établissement de paiement par le superviseur bancaire, a eu l’autorisation de finaliser une levée de fonds de 10 millions d’euros, conduite par Breega et suivie par Speedinvest. Les deux fonds de capital-risque, qui rejoignent le conseil de surveillance de Lemon Way, lui permettront d’accélérer son développement.

«Nous en avons profité pour changer légèrement la gouvernance», précise Damien Guermonprez, qui reprends la responsabilité de président exécutif et échange sa position de président du conseil de surveillance avec Sébastien Burlet, co-fondateur de Lemon Way. L’opération, dont le closing est intervenu en fin de semaine dernière, permettra à la fintech de recruter une trentaine de personnes, soit un gonflement de plus de 30% de ses effectifs.

Créée en 2007, Lemon Way a traité 1,4 milliard d’euros de flux l’an dernier, soit 55% de plus qu’en 2016, et table sur un volume de 2,6 milliards cette année. Depuis son agrément, la fintech propose grâce à son habilitation à la collecte pour compte de tiers sa solution de paiement mobile, sous sa marque, aux particuliers, ainsi qu’à destination des plate-formes de financement participatif et des sites e-commerce. La fintech, dotée d’un passeport, revendique ainsi comme clients 1.400 places de marché en Europe. Lemon Way accompagne déjà près de 600 acteurs du e-commerce, du crowdfunding et de places de marché en France, parmi lesquels Lendix.

Avant cela, Lemon Way travaillait déjà pour des banques en BtoB, à l’étranger comme en France, soit en marque blanche, soit en comarquage. Lemon Way, qui compte parmi ses partenaires la Banque Postale, le Crédit Mutuel CIC, BNP Paribas et Banco Sabadell, a récemment noué un partenariat avec la division NBFI (non-bank financial institutions) de Barclays pour pourvoir aux besoins des sites internet établis au Royaume-Uni. «Nous aidons le groupe Auchan (via sa filiale Oney Banque, ndlr) à développer son propre Établissement de Monnaie Électronique (EME) en fournissant une solution clef en main», indique Damien Guermonprez.

Sur le même sujet

A lire aussi