La Bundesbank s’oppose à l’outil anti-fragmentation de la BCE

le 05/07/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Joachim Nagel, président de la Deutsche Bundesbank
(Crédit Bundesbank.)

Lors d’un discours virtuel à Francfort, le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, a explicité ses doutes concernant l’outil anti-fragmentation que pourrait utiliser la Banque centrale européenne (BCE). «Je mettrais donc en garde contre l’utilisation d’instruments de politique monétaire pour limiter les primes de risque», a-t-il déclaré. Si une telle mesure est effectivement mise en place, elle doit être «strictement temporaire», a déclaré lundi le patron de la Buba. Il a aussi précisé que cette mesure devait maintenir la pression sur les pays pour qu’ils mènent des politiques budgétaires viables et réduisent leur niveau d’endettement. Par ailleurs, selon lui, l’aide doit être justifiée uniquement par des raisons de politique monétaire et les achats d’obligations dans les pays d'Europe du Sud doivent être neutralisés afin que l’orientation globale de la politique monétaire ne soit pas affectée.

A lire aussi