MATIÈRES PREMIÈRES - Mieux vaut prévenir que guérir

le 15/07/2021 L'AGEFI Hebdo

Un nombre croissant d’entreprises prennent cruellement conscience de l’exigence de se prémunir contre la volatilité des prix et donc des marges.

MATIÈRES PREMIÈRES - Mieux vaut prévenir que guérir
L’approvisionnement en minerai de fer ou en charbon métallurgique ne constitue pas un risque structurel pour ArcelorMittal.
(C2IMAGES / CORNEVAUX CONSEIL / ARCELOR MITTAL)
Les matières premières donnent la migraine aux trésoriers. Le traitement préventif existe mais il n’est pas simple à mettre en œuvre, dans un contexte de reprise économique en dents de scie soutenant une volatilité historique des prix (lire ‘La parole à...’). L’enquête Rexecode « Trésorerie...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi