La Macif rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

le 23/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Macif rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

L'assureur britannique Aviva a annoncé mardi matin la vente de ses activités en France au groupe Aéma, issu du rapprochement de la Macif et d'Aésio. Le montant de l'opération est de 3,2 milliards d'euros. Aviva était conseillé par JPMorgan et Rothschild.

Le périmètre de l’opération comprend les activités d'assurance vie, dont le fameux contrat Afer, d'assurance générale et de gestion d'actifs en France, ainsi que la participation (75 %) dans Union Financière de France (UFF). La Macif, numéro trois de l'assurance automobile en France, va ainsi faire un bond dans l'assurance vie. Elle va aussi associer un réseau d'agents généraux à son réseau de salariés. Une occasion de consolidation rare sur le marché français de l'assurance, que le groupe mutualiste n'a pas voulu laisser passer malgré le défi que représentera pour lui l'intégration d'Aviva France. 

Top 5 en France

L'assureur mutualiste a précisé que « le futur groupe résultant de cette opération présenterait un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, devenant ainsi l’un des cinq premiers groupes d’assurance en France. » Le financement de cette acquisition à 3,2 milliards d’euros s’appuiera sur les fonds propres du groupe et une levée de dette subordonnée de 1,75 milliard d'euros. « A la suite de l’acquisition, Aéma Groupe disposerait de 11 milliards d’euros de fonds propres prudentiels, d’un niveau d’endettement comparable à celui des principaux acteurs du marché, et d’un ratio de solvabilité de plus de 165%, avec une trajectoire visant 200% à un horizon de 4 ans », selon le communiqué du groupe mutualiste.

Aviva met ainsi fin à un processus lancé l'été dernier et qui voyait également s'affronter Generali, Eurazeo et le spécialiste de la reprise de portefeuille d'assurance Athora associé à Allianz. Le choix d'Aéma permet « de sécuriser les emplois d’Aviva France et d’assurer le maintien du service clients grâce à un nouvel actionnaire de référence », indique le communiqué du vendeur.

Retour aux actionnaires

Dans le cadre de l’opération, Aviva s’est engagé à couvrir certains risques liés aux contrats « à cours connu » souscrits auprès d’Abeille Vie entre 1989 et 1997. «Ce risque a déjà été provisionné de manière appropriée sur le bilan d’Aviva France et l’accord prévoit que, dans un scénario peu probable où cette provision serait insuffisante, les deux parties partageraient l’exposition supplémentaire. Cet accord aura un impact négligeable sur la solvabilité d'Aviva», précise le communiqué.

L'opération se traduira par une hausse du capital excédentaire (Solvabilité 2) d'Aviva Group d'environ 0,8 milliard de livres sterling et du ratio de couverture d'environ 22%. Les fonds propres réglementaires disponibles au-delà d’un ratio de couverture de 180 % s'accroîtront d'environ 2,1 milliards de livres sterling et la trésorerie d'environ 2,8 milliards de livres sterling. «Cet excédent de capital et de trésorerie permettra à Aviva de mettre en œuvre les mesures précédemment communiquées : réduction de la dette, investissement sur la croissance à long terme et rémunération des actionnaires», indiqe le groupe.

Sur le même sujet

A lire aussi